Revenir à la page d'accueil
Plan du site   |   Plan d’accès   |   UTBM
  
Les cahiers de RECITS
Thèses soutenues
Articles publiés
Ouvrages
Dircetion d'ouvrage
Autres publications
Chapitre d'ouvrages collectifs
Communications


Désolé, cette page nécéssite la présence du Plug-in Flash pour pouvoir s'afficher correctement.

Votre navigateur ne supporte pas Flash.
cliquez ici pour télécharger le Plug in Flash.


Accueil > Publications et Communications > Guerre et frontières


Désolé, cette page nécéssite la présence du Plug-in Flash pour pouvoir s'afficher correctement.

Votre navigateur ne supporte pas Flash.
cliquez ici pour télécharger le Plug in Flash.




De Robert Belot, Claude Hauser, Françis Python, Laurent Tissot
  

Prix €
ISBN2-7025-1306-9
Parution 
Format16*22 cm., 184 p.
DiffusionEditions LAVAUZELLE
Public.

La particularité de la frontière entre la France et la Suisse vient de ce qu’elle n’est pas tributaire d’une histoire conflictuelle. Elle a suscité l’existence d’une « société frontalière », d’un habitus (social, religieux, culturel, technique, économique) de « transfrontiérité » qui a traditionnellement tendu à relativiser la dimension de rupture de la frontière politique.

Au cours de la Deuxième Guerre mondiale, tous les acteurs politiques du moment (suisses, allemands, français et italiens) s’efforcent de transformer cet espace transfrontalier en limite infranchissable et surveillée. Mais l’imperméabilité désirée et organisée a-t-elle été effective ? Les politiques coercitives ont-elles réussi à avoir raison de la force de cette tradition de solidarité transfrontalière ? Dans ces conditions, comment circulent les biens, les personnes, les renseignements ? Comment des flux clandestins s’organisent-ils pour venir en aide aux persécutés ou aux résistants ?

Mais la frontière en guerre n’est pas un simple objet d’histoire. C’est aussi un lieu de mémoire. Il convenait donc également de tenter de dévoiler les phénomènes de représentation et de remémoration auxquels cette histoire a donné lieu. Comment la société frontalière s’est-elle souvenue de cette histoire émaillée de drames et de compromissions mais aussi de remarquables actes de courage et de sauvetage ? L’épreuve de la guerre et les solidarités créées dans l’extrême ont-elles été de nature à renforcer cette identité régionale après-guerre ?

Pour mener à bien ce projet ambitieux, il convenait de dépasser les cadres nationaux de la recherche sur la Seconde Guerre mondiale et l’après-guerre en développant une coopération historiographique transfrontalière dans un cadre régional. Car l’enjeu ultime est d’aboutir à un croisement des regards et des sources susceptible de constituer un jeu de miroir où pourraient se rencontrer les multiples facettes d’une réalité complexe, incluant notamment les Français en Suisse et les Suisses en France, mais aussi les autres acteurs, Allemands, Américains et Anglais.


Les auteurs :

La publication de ce livre a été dirigée par Robert Belot, professeur des universités, en collaboration avec Claude Hauser, Francis Python et Laurent Tissot. Il constitue les actes d’un colloque qui s’est tenu à Porrentruy, en Suisse, les 22 et 23 avril 2005 : « L’espace jurassien à l’épreuve de la Seconde Guerre mondiale (1939-1945) ». C’est la première réalisation d’un programme de recherches international entre les universités de Fribourg et de Neuchâtel et l’université de Technologie de Belfort-Montbéliard) financé par le Fonds National de la Recherche Scientifique suisse (FNRS).


 

  90010 Belfort cedex - Tél : +33 (0) 3 84 58 30 00 - Fax : +33 (0) 3 84 58 32 83 - Mentions légales